En 1995, un groupe de volontaires français apporte un soutien matériel, médical et psychopédagogique à des enfants roumains dans des orphelinats et hôpitaux.

En 1999, création de l’association Valentina en France, relais et partenaire privilégié de Valentina România.

En 2002, l’association Valentina România voit le jour. L’équipe débute le projet de préscolarisation des enfants défavorisés du quartier de Ferentari, au sud de Bucarest.

En 2006,  Valentina România ouvre Casa Valentina, un centre d’accueil, d’aide pluri-disciplinaire, de soutien scolaire et d’activités d’éveil pour les enfants.

En 2009, Valentina România élargit son champ d’actions avec la création de son atelier de couture: Mia . Désormais, les mères bénéficient également d’un accompagnement par la formation professionnelle.

En 2016, Valentina România se lance dans un accompagnement plus approfondi de l’adolescent vers sa vie d’adulte.

Nous accompagnons 100 enfants par an, identifiés par notre équipe d’experts d’après une étude rigoureuse des besoins réels des familles.

En 2016, Elizabeth de La Palme, Fondatrice de Valentina nous quittait.

Elizabeth nous quittait après une vie bien remplie pour les plus pauvres, avec la Société de Saint Vincent de Paul et une passion pour les enfants de Roumanie.

Une poignée de mèches poivre et sel derrière ses lunettes rondes, Elizabeth a le regard vif des gens passionnés ; l’humanitaire lui colle à la peau. Elle enchaine les voyages en Thaïlande et en Egypte avant de jeter son dévolu sur la Roumanie.

Dans le cadre de la visite d’un hôpital pour enfants, en 1995, elle constate que les bout’choux sont attachés aux barreaux de leur lit. Laissés pour compte et bousculés par un personnel insuffisant et non qualifié, les bambins bénéficient moins de 5 minutes de contacts humains par jour. Sous le choc et scandalisée, Elizabeth de La Palme décide d’agir.

En 1995, 5 ans après la chute de Ceausescu, plus de 120.000 enfants abandonnés sont livrés à eux-mêmes, dans le milieu quasi carcéral des hôpitaux romains. L’association Valentina se constitue et se bat pour eux au travers des « blouses vertes » qui viennent au secours des enfants de Roumanie. Ces bénévoles roumains vont donner leur temps et leur affection à ces enfants que tout le monde semble avoir oubliés.
En renfort, elle fait appel aux femmes d’expatriés en Roumanie. L’opération connait un vif succès et fait boule de neige.

La Société de Saint Vincent de Paul, a joué un rôle de conseil dans ces préparatifs et sera par la suite un tuteur pour Valentina, et en particulier permettra la création en 1999 de l’Association Valentina, affiliée à SSVP en association spécialisée, apportant notoriété et soutien financier à cette association naissante.

De 1996 à 2002, de nombreux contacts pris en Roumanie se traduisent par des actions concrètes sur le terrain comme l’envoi d’une douzaine de jeunes stagiaires infirmières dans des orphelinats et hôpitaux de plusieurs villes de Roumanie avec en particulier l’hôpital Bondimex de Bucarest. Ces actions sont menées grâce à de nombreux contacts et partenariats avec d’autres groupes ou associations œuvrant en Roumanie pour les mêmes causes.

En 2002, création de la structure roumaine de Valentina, l’Association Valentina-România, avec recrutement de permanents roumains pour animer les actions locales. Une large autonomie et une vraie structure locale se met en place. A cette époque, la situation s’améliorant dans les orphelinats, l’action se déporte vers l’aide à la scolarisation de tout-jeunes enfants dans la banlieue sud de Bucarest.

En 2006, l’association se dote d’une maison « Casa Valentina » en bordure du quartier de Ferentari, pour accueillir familles et enfants de 7 à 15 ans pour un soutien scolaire et une aide à l’intégration sociale. Cette maison permet d’accueillir chaque jour une quarantaine d’enfants et de leur offrir en plus du soutien scolaire, une aide psychologique, un éveil artistique et ludique, des activités sportives …et un repas chaud pour tous.

Elizabeth aidée par Olivier de Kervenoël et Anne Marie Laureau, aura permis tout cela. Quelle réussite et quelle générosité pour cette équipe pendant plus de 15 années !! En juin 2012, nous aurons la chance de rencontrer à Bucarest, à la Casa, Elizabeth pour un dernier voyage dans ce pays, dont elle a tant aimé les gens et particulièrement les enfants.

Valentina et les enfants Roumains lui doivent une immense reconnaissance